top of page
  • Photo du rédacteurCristelle Remoiville

La cohérence cardiaque

C’est un super exercice qui peut se pratiquer partout, n’importe quand, qui est accessible à tous, gratuit, qui prend peu de temps et qui permet d’obtenir de nombreux bienfaits.


Les bienfaits :

  • Baisse du taux de cortisol (hormone du stress)

  • Augmentation de la DHEA (hormone de jouvence)

  • Augmentation de l’ocytocine (hormone de l’amour)

  • Augmentation des ondes alpha (ondes cérébrales d’état d’hypnose ou méditation)

  • Diminution de l’hypertension artérielle

  • Diminution du risque cardiovasculaire

  • Régulation du taux de sucre

  • Réduction du périmètre abdominal

  • Meilleure récupération

  • Amélioration de la concentration et de la mémorisation

  • Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité

  • Meilleure tolérance à la douleur

  • Amélioration de la maladie asthmatique

  • Amélioration des maladies inflammatoire

  • Amélioration du sommeil

  • Aide au lâcher prise


Comment ça fonctionne ?


Le système nerveux autonome comprend deux versants : le système nerveux sympathique (ou orthosympathique) et le système nerveux parasympathique, dont les effets physiologiques sur l'organisme sont diamétralement opposés.


Le système nerveux sympathique prépare à la fuite ou au combat, en sécrétant de l'adrénaline lors d'un stress aigu. Les fréquences cardiaque et respiratoire s'accélèrent, la tension s'élève, les vaisseaux se contractent, les pupilles se dilatent (mydriase) et tout le système digestif est mis au repos, le sang étant dirigé préférentiellement vers les muscles.

Le système nerveux parasympathique agit en sens opposé : myosis des pupilles via le nerf cranial III, bradycardie et stimulation des fonctions digestives via le nerf vague ou nerf cranial X...


Le nerf vague innerve l'entièreté des organes thoraciques et abdominaux. Le cœur et les poumons sont les principales cibles au niveau thoracique. Sa stimulation entraîne une bradycardie et un rétrécissement des voies aériennes.


Au niveau abdominal, l'entièreté du système digestif est impliqué : ce sont non seulement le tube digestif avec sa motilité et ses sécrétions qui sont stimulées, mais également les organes tels le foie ou le pancréas. Le système immunitaire est affecté notamment le tissu lymphoïde associé au tube digestif.


Les voies urinaires et les organes génitaux sont également modulés.


Le système nerveux parasympathique, via le nerf vague, favorise la récupération et la réparation des tissus, la relaxation et le repos. Il ralentit le cœur et dirige le sang vers le territoire splanchnique, y favorisant tous les processus qui interviennent dans la digestion (sécrétions digestives, métabolisme hépatique, accélération du transit...)


Par la méthode de Wim Hof9 (technique de respiration), des études récentes ont montré que l'activation consciente du système nerveux autonome est possible, notamment via la respiration qui est un processus souvent inconscient et réflexe, mais que l'on peut moduler aisément par la volonté.


Définition issue de la page wikipédia


En pratique :


La cohérence cardiaque se pratique 3 fois par jour à raison de 5 minutes à chaque fois.


Pour une séance optimale, installez-vous confortablement assis, le dos bien droit (la posture est importante), les pieds à plat sur le sol si possible.


Inspirez pendant 5 secondes par le nez et expirez doucement par la bouche pendant 5 secondes également.


A l’inspire gonflez le ventre et à l’expire creusez le ventre. La aussi il est important de respecter cette règle.


Au début cela peut vous demandez un temps d’adaptation mais très vite le rythme s’installera facilement.


Voici une petite vidéo qui vous permet de pratiquer la cohérence cardiaque sans avoir à compter. Il suffit de regarder l'écran...



8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page